AXIOME-iron-bg

AXIOME au coeur d'une nouvelle technologie additive

AXIOME-iron-bg

AXIOME au coeur d'une nouvelle technologie additive

AXIOME%20technologie%20additive.png

Durcir un château de sable. Tel est le principe de FARAMIR (pour Fabrication Additive Rapide Minérale à la Résine). Ce projet collaboratif, d’un coût de 1,5 million d’euros, est mené par l’IRT Jules Verne et la PME nantaise LOIRETECH, spécialiste des outillages (14 millions de chiffre d’affaires en 2018, 140 salariés). Le roboticien vendéen AXIOME est aussi partie prenante. Le projet donne naissance à un procédé inédit, reposant sur l’hybridation de la fabrication additive minérale et l’imprégnation sous vide de préforme 3D. L’objectif est d’obtenir des outillages aux caractéristiques équivalentes à celles de l’aluminium. Le principe consiste à imprimer une préforme dans un matériau minéral, puis d’y injecter de la résine pour le rendre compact et solide, telle une sorte de céramique.

La technologie combine la liberté de conception de l’impression 3D sur les géométries complexes et l’apport d’une résistance mécanique avec la résine polymère. "Nous devions relever deux défis, celui de réaliser dans des délais court des outillages précis de grande dimension et celui de la résistance mécanique", précise Marc MORET, le PDG de LOIRETECH. En janvier, une imprimante Voxeljet VX200 a fabriqué les premières éprouvettes – pièces d’essai – 3D imprégnées de résine, au sein de l’IRT Jules Verne. L’étape suivante est la mise en place d’une machine de grande dimension pour des préformes de 1 mètre de longueur. L’équipement sera ensuite transféré dans la nouvelle usine de LOIRETECH pour entrer en phase industrielle. Elle permettra notamment de créer des outillages de contrôle, d’assemblage et de détourage pour des pièces automobiles et aéronautiques.

EMMANUEL GUIMARD – Magazine L’usine Nouvelle N°3609, 05/05/19

 

Retourner aux articles